Nous contacter Rechercher
Visitez le site de la ville de BeauvaisBienvenue sur le site de la ville de Beauvais

Site officiel de l'agglo du Beauvaisis

Newsletter    
Newsletter de l'Agglo du Beauvaisis

Partage La Maladrerie Saint-Lazare accueille Stefan Rinck - du 20 juin au 30 septembre


L'artiste allemand Stefan Rinck a installé ses oeuvres au coeur de la Maladrerie Saint-Lazare pour l'été. Jusqu'à fin juillet, il y fait aussi vivre son atelier et sculpte, avec son équipe de collaborateurs, trois statues de grande taille. Un travail à découvrir sans tarder.

Baptisée "Les statues meurent aussi", l'exposition imaginée et conçue par l'artiste berlinois Stefan Rinck invite les visiteurs à regarder le travail du sculpteur, à prendre conscience du matériau, du geste et, pour finir, à partager le processus de création avec l'artiste.

Dans leur atelier à ciel ouvert, Stefan Rinck et ses collaborateurs sculptent jusqu'à fin juillet trois grandes statues en pierre de Lecce. À travers une litanie de burineurs, de gestes précis, le processus de création est ouvert et accessible à tous et permet de découvrir et d’accompagner la procession à l’oeuvre.

De juin à septembre, ces statues feront l'objet d'une exposition qui leur permettra de prendre possession des lieux, de faire corps avec la Maladrerie et d’en devenir des éléments fondateurs.



L’exposition "Les statues meurent aussi" s’organise sous le signe d’une unité perdue où l’art est le garant d’un accord entre l’homme et le monde. Pour en comprendre les enjeux, il faut remonter aux origines de la Maladrerie. Au Moyen Âge, cet ensemble architectural était une léproserie. À cette époque, les lépreux, exclus, isolés du monde, étaient déclarés morts pour la société. Leur seul salut était alors d’être admis dans une maladrerie. Derrière ses hauts murs, c’est l’histoire hospitalière méconnue des XIIe et XIIIe siècles qui se raconte.

Si le travail de Stefan Rinck résonne aujourd’hui à la Maladrerie dans un geste humble, il concourt également à réveiller l’ensemble d’un monde en sommeil. « Gardiens de tombeaux, sentinelles des morts ; chiens de garde de l’invisible », ces statues d’ancêtres forment-elles un cimetière ? Nous mettons des pierres sur nos morts pour les empêcher de sortir.

L’artiste les conserve près de lui pour les honorer et profiter de leur puissance dans un panier rempli de leurs ossements. « C’est des morts que procèdent toute sagesse et toute sécurité ; ils sont les racines du vivant. Et leur visage éternel prend parfois forme de racines ». À la Maladrerie, ces racines fleurissent. Les sculptures de Stefan Rinck, d’une beauté involontaire, empruntent au règne animal des attributs formels et nous émeuvent, à condition de bien savoir que ces images nous ignorent, qu’elles sont d’un autre monde. Nous pourrions y voir de la souffrance, de la sérénité, de l’humour… mais nous n’en savons rien.

Cette exposition est produite et réalisée dans le cadre de la programmation du Quadrilatère hors les murs, en coproduction avec la galerie Semiose et la galerie Sorry We’re Closed.

Le travail de création s'effectue en collaboration avec le lycée d’Acheuléen à Amiens et les formations de CAP tailleur de pierre et Bac Pro métiers et arts de la pierre, avec la participation de l’École d’Art du Beauvaisis et du Théâtre du Beauvaisis.

Le Quadrilatère bénéficie du soutien de la Direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France dans le cadre de cette exposition.

Les statues meurent aussi
STEFAN RINCK
  Du 20 juin au 30 septembre 2017 
Maladrerie Saint-Lazare
203 rue de Paris à Beauvais
Entrée libre
Horaires d’ouverture :
Du mardi au dimanche et les jours fériés de 11h à 18h jusqu'au 30 septembre.
Renseignements au 03 44 15 67 62.

Contact presse et médiation en écrivant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




Partager cet article
Retour à la page précédente   Haut de page